Les risques liés à Internet pour les 5-7ans

Les risques liés à Internet pour les 5-7ans

Les jeunes enfants ayant un accès régulier à internet possèdent généralement une tablette, voire également un Smartphone (même s’il n’est pas raccordé à de la téléphonie, il donne accès à internet).

 

Risque pour la santé de votre enfant

Premièrement, nous évoquerons les risques pour la santé. Les enfants ayant un accès non limité à leur appareil peuvent parfois rester éveillés toute la nuit devant leurs écrans, à regarder des vidéos ou encore jouer à des jeux-vidéo. Or, les nombreux changements physiques et psychiques liés à l’adolescence prennent à ces jeunes une énergie considérable, ces derniers ayant ainsi besoin d’aller en puiser plus dans leur sommeil. Une étude de 2017 (Shechter et al., 2017) s’est intéressée aux effets de la lumière bleue générée par nos écrans (télévision, tablettes, Smartphones) ; les chercheurs ont pu démontrer que l’utilisation d’appareils émettant cette lumière bleue avant le coucher contribuait à exacerber les troubles du sommeil (perturbation du cycle sommeil-éveil, insomnies), supprimer l’hormone appelée mélatonine (hormone dite du sommeil permettant à celui-ci de se faire) ainsi qu’à l’excitation physiologique de l’individu (on peut penser à des jeunes trop excités tant sur le plan physique que verbal, à terme source de tension familiale).

A force de répétition, les nuits sans sommeil ou avec un sommeil très perturbé impactent négativement la capacité de concentration de ces jeunes dès le lendemain, et ainsi leurs études. Autre aspect sanitaire, la sédentarité. Le risque de sédentarité consécutif à une trop grande immobilisation corporelle dans sa globalité est important ; cette sédentarité va impacter de façon négative l’hygiène de vie de ces jeunes, en : favorisant le surpoids par manque d’activité physique,  une mauvaise alimentation (se mettre à table autour d’horaires réguliers deviendra de plus en plus compliqué, comme se nourrir sainement) ainsi qu’un certain isolement du jeune qui à terme va le couper de son monde externe et le conduire à se renfermer sur lui-même – ce qu’il faut à tout prix éviter.

 

L'usage de comptes personnels

Enfin, s’il n’est pas courant de voir des enfants de ces âges-là dotés de comptes personnels (e-mail, messagerie instantanée, réseau social) ; mon expérience clinique m’a déjà donné l’occasion d’en être la témoin (en Suisse). En effet, il est important d’avoir à l’esprit que l’accès à un compte e-mail personnel ouvre les possibilités de fishing et autres virus, ainsi que de piratage de compte.

Le jeune enfant étant dans un état d’esprit d’ouverture au monde et d’apprentissage, aura bien plus de difficultés qu’un adolescent et adulte à détecter ces menaces et ainsi s’en protéger et protéger le réseau internet familial en décidant de les supprimer ou en tout cas de ne pas les ouvrir.

 

Avoir conscience des éléments qui précèdent et agir de sorte à les éviter dès leur plus jeune âge ou les arrêter, aidera vos enfants à évoluer dans le monde complexe du web le plus sainement possible. Il s’agit d’un enjeu majeur pour leur santé, leurs relations sociales comme familiales, et par conséquent le bon déroulement de leurs apprentissages scolaires.

 

Julie Fradkoff, psychologue travaillant auprès d'enfants et adolescents

 

Références : 

http://www.e-enfance.org/
Shechter, A., KIM, EW., St-Onge, MP. & Westwood, AJ. (2017) Blocking nocturnal blue light for insomnia: A randomized controlled trial. Journal of psychiatric research, 96, 196-202